11/02/2009

Oyez, Oyez braves gens !

Frédérique Longrée
et
Théophile de Giraud

vous invitent à participer à la première

Fête des Non-Parents

qui se tiendra le samedi 16 mai 2009, de 19 à 23h, à la Dolce Vita
(37, rue de la Charité 1210 Bruxelles)

Vous n’avez pas d’enfant ? Soyez-en fier ! Que cette absence de progéniture résulte d’un choix ou d’une fatalité, vous n’imaginez pas quel précieux service votre stérilité rend à l’humanité ! Non seulement vous avez la certitude de ne pas mettre au monde un délinquant sexuel ou un néo-nazi, mais l’environnement vous doit une flamboyante chandelle. Notre planète croule sous le poids de la proliférante espèce humaine : la manière la plus efficace de réduire drastiquement notre empreinte écologique est de ne pas donner le jour à un nouveau consommateur-pollueur.

Mais peut-être avez-vous choisi de ne pas vous reproduire par amour pour l’enfant que vous n’aurez jamais : il est vrai qu’il fait de moins en moins bon naître dans notre société darwinienne et que le néant reste la meilleure citadelle contre les assauts du destin ou les ravages de l’inflation. Votre non-progéniture ne finira ni au chômage ni au CPAS ; elle ne risque pas non plus de mener une triste vie de salarié en attendant de mourir du cancer, ou, pire, de vieillesse. Elle vous en remercie du fond de son doux cocon de nuit.

Il se peut encore que vous ayez préféré jouir de votre propre existence plutôt que d’en consacrer les meilleures années à l’éducation d’un être qui ne sera somme toute qu’un obstacle à votre propre épanouissement. Combien de rêves et de nobles révoltes ne sacrifions-nous pas sur l’autel de notre désir de bambin ? Peut-être enfin avez-vous voulu priver les capitalistes d’un nouvel esclave : nous vous en félicitons.

Quoi qu’il en soit, il est injuste que les non-parents ne soient jamais célébrés comme ils le méritent. C’est pourquoi nous leur proposons, en première mondiale, de se retrouver fraternellement dans un lieu où personne n’aura le mauvais goût de leur reprocher leur choix de vie et où il fera bon rire autour du feu de notre exaltante liberté !

Bref, après la fête des Mères, la fête des Pères, et la fête des Enfants (Saint-Nicolas),

voici enfin la Fête des Non-Parents,
les vrais héros de notre temps !

AU PROGRAMME :

19h30 : Remise de la médaille du mérite écologique à chaque non-mère et non-père présent
20h : Présentation par Corinne Maier de son best-seller « No kid, 40 raisons de ne pas avoir d’enfant »
21h : Débat passionné avec le public
21h30 : Signature du « Grand Livre de la Stérilité » : chaque participant sera convié à écrire son témoignage sur son statut de non-procréateur en vue d’une publication sur le blog de l’événement, voire sur papier si un éditeur un peu fou se joint à la démarche
22h : Grande beuverie collective pour célébrer les joies de la non-parentalité

BIENVENUE A TOUS !!!

FREDERIQUE ET THEOPHILE

(qui n’ont pas de descendance et pas la moindre intention d’en avoir)

On en parle :-))

http://philomag.com/fiche-philinfo.php?id=112

http://www.nieuwsblad.be/Article/Detail.aspx?ArticleID=DMA19042009_003

http://archives.sudpresse.be/entre-fete-des-meres-et-fete...

http://archives.lesoir.be/ils-ha%EFssent-les-enfants-et-i...

http://www.metrotime.be/UserFiles/DigiPaper/fr/20090313/9...

Quelques ouvrages réjouissants à l’usage des non-parents :

ANNABA : Bienheureux les stériles
David BENATAR : Better never to have been : the harm of coming into existence
Emilie DEVIENNE : Etre femme sans être mère
Théophile de GIRAUD : L’art de guillotiner les procréateurs : manifeste anti-nataliste
Roland JACCARD : Le cimetière de la morale
Corinne MAIER : No kid : 40 raisons de ne pas avoir d’enfant
Yves PACCALET : L’humanité disparaîtra, bon débarras !
Michel TARRIER : Faire des enfants tue : éloge de la dénatalité
Isabelle TILMANT : Epanouie avec ou sans enfant
Edith VALLEE : Pas d’enfant, dit-elle…

 

n581523695_873355_2770


11:39 Écrit par Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (89) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Je suis tout à fait d'accord quand on dit que les gens qui ne veulent pas d'enfants doivent aussi avoir leur fête. Chacun est libre, en principa sauf quand la nature met des batons dans le rouage de procréation. Là où je ne suis pas d'accord c'est avec le côté insultant de vos propos : pollueur, néo-nazis,.... Tous les enfants ne deviendront pas des Dutroux, Hitler ou Mosanto en puissance. Et votre " beuverie" en employant vos mots ne polluera-t-elle pas avec la fumée de cigarette, le PQ utilisé pour les WC, l'eau gaspillée dans les châsses, les cadavres de vos boissons (bouteilles, canettes, bouchons,...), électricité gaspillée pour vous éclairez et chauffez, l'essence ou le diesel des véhicules vous conduisant au lieu de rendez-vous ?????? Nul n'est tout noir ni tout blanc mais la critique est si facile. Mes files deviendront peut-être le médecin qui vous soauvera la vie ou l'ingénieur qui améliorera le fonctionnement des énergies vertes.......

Écrit par : nat | 11/02/2009

Je trouve l'idée très sympathique.
Une non procréatrice !

Écrit par : Fanny | 11/02/2009

:-) Bienvenue au Club, Fanny !

Écrit par : Théophile et Frédérique | 11/02/2009

Quelle dommage, les commentaires commençaient si bien. On se disait qu'on allait avoir droit au flot attendu de banalités...

Et puis non, déception... :-(((

Écrit par : bibhop... | 11/02/2009

Vive la fête! J'espère également que supermum invitera tous ses amis à venir commenter ici.
je note déjà l'adresse de ses filles au cas où j'aurais besoin d'un chirurgien (pour me sauver la vie? j'adore ces gens qui veulent sauver des vies? Ils n'ont pas encore remarqué que tout le monde meurt?)

Écrit par : Françoise | 11/02/2009

Françoise yakapa De un j'ai dit peut-être, de deux pas besoin de festoyer avec vous : je ne vais pas y apporter MA pollution. Mais une chose est certaine l'absence de progéniture vous prive aussi d'une qualité : la tolérance. En général ce besoin de se rassembler en même groupe démontre soit un manque de confiance soit un besoin de se rassurer. Oui j'ai deux gosses, oui je les ai voulues, oui par moment elles me gonflent, oui je dis que ma soeur qui n'en a pas voulu à aussi de la chance à certains moments, mais je sais une chose : si c'était à refaire je le referais!Maintenant chére Françoise à moins que vous ne soyez membre d'une quelconque secte je suppose que vous vous soignez alors ne dénigrez pas le monde médical certe loin d'être parfait mais qui a énormement évolué en 30 ans. Je serais curieuse de connaître votre réaction face au diagnostic (que je ne vous souhaite pas) d'une grave maladie : vous vous battez avec le toubib ou vous vous laissez mourrir dans un cas vu que vous dîtes que tout le monde meurt ! Bon jeudi à tous géniteurs ou pas, méres porteuse ou pas, progréatrices ou pas et à tous ceux et celles qui voudraient tant être parents mais que la nature n'aide pas......

Écrit par : nat | 12/02/2009

A Nat Le fait de nous réunir ne découle absolument pas d'un besoin de se rassurer ou d'un manque de confiance. Nous voulons simplement que notre choix de vie soit respecté et que l'on arrête de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas : des égoïstes.
La plupart de mes amis ont des enfants et je ne leur fais pas la morale. Il faudrait arrêter de tout confondre.
Quant à la tolérance, elle réside également dans le fait d'accepter qu'il n'y a pas de pensée unique...
Vous êtes heureuse d'être mère et j'en suis contente pour vous. Personnellement, ce n'est simplement pas mon truc.
Quant au reste, un peu d'humour ne fait pas de mal...

Écrit par : Frédérique | 12/02/2009

Je suis la première à dire qu'avoir des enfants n'est pas une obligation, que chacun est libre d'en avoir ou pas et que les deux choix se valent. trop de parents hélas font des enfants et puis ne s'en occupent pas ou le contraire des enfants qui ne supportent aucune régle ni respect des siens. L'important est d'assumer son choix et ne rien regretter. Passer une bonne fête et un bon W-E

Écrit par : nat | 13/02/2009

:-) Merci, Nat !
Bon week-end à vous aussi :-)))

Écrit par : Théophile et Frédérique | 13/02/2009

Quelle merveilleuse idée !! Mais je vis dans le sud de la France, ça me fait beaucoup trop loin.
Françoise : Les Childfree sont heureux d'être Childfree et aiment rencontrer d'autres personnes et s'ouvrir au monde. Il faut dire qu'ils en ont le temps, chose qui doit bien vous manquer puisque vous n'avez jamais pris la peine de comprendre ce que vivait en France une femme qui décide par choix personnel de ne pas avoir d'enfant, à savoir l'agressivité et une très grande intolérance de la part des pro-child. Se réunir c'est à la fois une façon de se soutenir mais aussi et surtout de partager notre bonheur d'être heureux et amoureux de la vie et de la planète.
Mais encore une fois vous avez sonné les cloches de l'intolérance. C'est pas grave, on a l'habitude.
Je ne dirai plus qu'une chose : vive nous !!!!!!!!!!

Écrit par : Lamouette | 15/02/2009

Bonjour et merci pour l'idée -
Bien que traitresse de Française et pas forcément très mobile, je vais tout faire pour me secouer cette fois et venir à votre fête.
Je constate qu'ici comme ailleurs nous n'avons échappé à l'habituel défilé de gentils suiveurs qui-ont-pondu-comme-papa-maman-ben-oui-parce-que-si-tout-le-monde-le-fait-depuis-toujours-c'est-qu'il-doit-y-avoir-une-raison-et-vous-c'est-pour-quand, ne vivant plus qu'à travers leur progéniture (tous futurs "sauveurs" de l'humanité, forcément).
Il est toujours amusant de voir les mouvements de rejet, que nous provoquons en affirmant simplement qu'on peut vivre autrement. En société le sans-enfant est vecteur de peur panique instantanée, il génère de l'angoisse (existentielle et parentale en particulier) rien qu'en étant. La charge émotionnelle est clairement intense pour l'interlocuteur quand nous disons "Pas d'enfant pour ce couple, dans ce ventre", preuve que le sujet est valable...

Écrit par : Antioche | 15/02/2009

Quelle belle idée Je trouve l'idée très belle vraiment. Une soirée rien que pour nous, juste pour l'amusement et le plaisir de se retrouver entre personnes qui se comprennent.

Écrit par : Chleo | 17/02/2009

Entre ChildFree, on se comprend, voici un forum pour echanger en toute liberté... sans enfants.

http://sans-enfants.forumsfree.org/

Écrit par : yama | 17/02/2009

Pourquoi être fier d'avoir ou ne pas avoir d'enfant.
Je crois que c'est un choix. Libre à chacun de faire ce qu'il veut.
Gamine, j'en voulais, ado, fallait pas m'en parler, et quand je me suis mise en couple je n'avais pas changé d'avis, mon compagnon a attendu 12 ans ; aujourd'hui je suis l'heureuse maman de deux enfants merveilleux qui sont mon unique raison de vivre.
Mais c'est vrai que j'ai peur pour leur avenir!

Écrit par : Une maman. | 19/02/2009

:-) Merci pour ce message plein de respect :-))

Écrit par : Théophile et Frédérique | 19/02/2009

Pourquoi parler de fierté alors qu'il s'agit simplement de se réunir pour approfondir un sujet passionnant ou tout simplement passer un moment convivial loin des sacro-saintes normes et des pressions ? J'espère pouvoir partager avec vous ce moment inédit ! En attendant, je diffuse l'invitation à mes connaissances CF !

Écrit par : Cha* | 21/02/2009

... Merci !!!
:-))

Écrit par : Théophile et Frédérique | 21/02/2009

Pouvez-vous publier une bibliographie des anti-procréateurs ou donner des conseils. Merci.

Écrit par : Chuck | 04/03/2009

Les enfants pas nés ne meurent jamais. Je viendrai avec mes immortels, si ils sont bien sages.

Écrit par : Zbinz | 13/03/2009

:-) Soyez le bienvenu !

Écrit par : Théophile et Frédérique | 13/03/2009

EGOISTE DE MERDE ! VOUS AURIEZ DU ETRE AVORTES, BANDE DE LOOSER !!

Écrit par : Vivelenfant | 13/03/2009

... Et oui... notre choix de vie est manifestement un sujet épidermique pour certains.
Vive la tolérance !

Écrit par : Théophile et Frédérique | 13/03/2009

Un peu de tri Je dois vous avouer que j'ai pas lu toutes les jolies choses écrite plus bas!
Mais votre idée est bonne, sauf que certains arguments entrainent forcément des réactions trop passionnées!
Je pense que l'argument n°1 c'est le coté surpopulation et à ce sujet voici une petit ouvrage que vous pourrez lire a votre guise!
Alan Weisman-Homo Disparitus
Qui nous donne une piste à suivre:
1 enfant par femme seulement et d'ici 100 ans, nous pourrions être seulement 1.2 millards!
Je trouve que c'est un bon compromis en fait!
Car dans les condition démographique actuelles nous allons vers 9 milliards en 2050!
Mais allez faire comprendre çà au pays en voie de développement!(Et nous ne pouvons les blâmer!)
L'éducation et la culture viendrons certainement à notre aide en fait.
Sinon vive les capotes et la fmss qui les distribuent et les fps qui font du bon boulot afin de conscintiser les jeunes femmes!




Sinon belle initiative artistique!
(Si vous voulez ajouter un fond musical à votre page écoutez: Mr oizo le morceau "poitif"!)

Votre Ami Mr Toolmode.

Écrit par : Mr Toolmode | 13/03/2009

:-) Merci Mr Toolmode.

Nous avons envie qu'un débat puisse avoir lieu et notre communiqué ne doit pas être pris au premier degré. Manifestement, cela n'est pas perçu comme tel par tout le monde mais ce n'est pas grave :))

Il n'est bien entendu pas question de blâmer les peuples du tiers monde. Nous pouvons simplement, ici et maintenant, apporter notre petite contribution pour freiner un processus qui va inéluctablement mener la planète droit dans le mur. Comment feront les humains lorsqu'ils ne disposeront plus des ressources nécessaires à leur survie ? Franchement, je ne comprends pas que cette évidence ne soit pas comprise...

En fond sonore, nous pouvons aussi passer "Humanity" de 32 Crash ;-))

Bien à vous.

Écrit par : Frédérique | 13/03/2009

bravo et merci! Bravo et merci de dire tout haut dans ce blog ce que nous pensons tout bas (ou tout haut) chacun dans notre coin, en se demandant si on est un(e) extra-terrestre.
je suis non-parent, et je compte le rester, pour non pas une, mais pour chacune des raisons que vous avez énumérées, quoi qu'en disent et en diront ma famille, amis, collègues, ennemis, etc etc etc. Sans compter tous ceux qui prennent notre choix comme une insulte suprême à leur propre choix d'avoir des enfants, alors que la plupart du temps leur choix est surtout une absence de choix réfléchi et consenti. La seule chose que j'ai envie de leur dire, c'est: "Dans cette société de surconsommation, n'est il pas plus facile de faire comme tout le monde? mais est ce plus intelligent pour autant?"

Stérilement vôtre,


Écrit par : magmagoth | 13/03/2009

Bonsoir Bonjour,

Je suis un jeune chercheur en anthropologie, je ne veux pas d'enfant et je travaille actuellement sur le non-désir d'enfant. J'espère que mon compagnon, CF aussi, et moi pourrons être présents. En tout cas, l'initiative est excellente !

Niss (Anna Anissa)

Écrit par : Niss | 13/03/2009

... ce serait chouette que vous puissiez venir. Vous auriez à portée de rencontre des êtres qui pensent comme vous et auxquels vous pourriez poser des questions dans le cadre de votre travail.

Écrit par : Frédérique | 13/03/2009

Petite réflexion à l'intention de "Vivelenfant", qui vient de découvrir les 3 mots "égoïste de merde" dans le dictionnaire. J'aimerais vous soumettre un petit paradoxe, certes fort ardu pour votre neurone, mais qui mérite néanmoins que l'on se penche dessus, telle la fée de la courtoisie qui a raté votre berceau: si nos parents avaient pensé comme nous (ciel, quelle horreur!), nous ne serions pas ici, occupés à titiller vos frustrations et à susciter votre ire à notre égard. Donc, en pareille circonstance, vous eussiez dû leur savoir gré d'une telle décision. Vraiment paradoxal, n'est-il pas? De plus, ainsi dispensé de devoir déverser votre fiel sur ce forum, vous eussiez pu consacrer les quelques secondes économisées à vous dupliquer une fois de plus (je suis sûr que ces quelques secondes eussent suffi amplement).

Sur ce, je vous souhaite d'être entouré d'une nombreuse marmaille que vous pourrez encourager à "travailler-plus-pour-gagner-plus" pour ainsi subvenir à vos petits besoins égoïstes lorsque vous serez vieux, pensionné et incontinent. Eh oui, je suis sûr que cette perspective vous effraie, mais vous n'y échapperez pas. En ce qui me concerne, je ne crains rien: j'ai déjà été mort, pendant une éternité. C'était avant de naître, je m'en trouvais fort satisfait, et je n'ai rien demandé à personne...

Écrit par : Scipion | 14/03/2009

y a-t-il moyen de lire votre blog avec un autre fond et d'autres couleurs de texte ? Cela fait trop mal aux yeux .. Dommage

Écrit par : michèle | 15/03/2009

je pensais avoir tout vu ... et non ! En lisant l'article dans le journal du matin, j'ai eu comme un coup de fouet. Non que le principe d'une fête me rebute mais les arguments pour la justifier... La liberté de la procréation existe (et encore, n'oublions pas ceux qui ne peuvent pas avoir d'enfants!!!) mais elle ne se justifie pas n'importe comment. "N'ayons plus d'enfant parce que les ressources du monde s'épuisent" (suggestion : pourquoi ne pas éliminer aussi les vieux et les malades; les chômeurs et les SDF; ...) où pensez-vous arrêter ce délire ? Ensuite "quand les enfants sont malades ce sont les non parents qui subissent la surcharge de travail" Ah bon, chez vous, au boulot quand un parent a un enfant malade, tous les autres (parents) prennent congé ou la "surcharge" les concerne aussi !? De plus vous oubliez que le parent en "congé" (qui doit parfois prendre sur ses vacances) pour s'occuper de son p'tit bout malade a un autre travail à temps plein ! Ces personnes ont choisi d'être parent et ils l'assument mais ils méritent au moins le respect de ce qu'ils sont ! Je pourrais encore commenter mais je pense que le deuxième ou le troisième degré ne me convienne pas. En conclusion, je trouve que vous avez de la chance d'avoir des parents qui n'ont pas tenu le même raisonnement que vous ... et d'avoir des parents comme moi, géniteurs de futurs contribuables pour payer nos futures pensions (et oui, un jour ça vous arrivera aussi) Quel dommage donc de gâcher votre esprit de fête par des arguments aussi peu respectueux.

Écrit par : institluc | 16/03/2009

Je vous cite : (suggestion : pourquoi ne pas éliminer aussi les vieux et les malades; les chômeurs et les SDF; ...). Nous parlons d'êtres qui n'existent PAS. Ne nous prêtez pas des propos que nous ne tenons pas et que nous trouvons parfaitement ignobles. C'est vous qui extrapolez.
Il faudrait arrêter de tout confondre.

Je tiens à vous dire que je n'ai pas demandé à naître. C'est le choix de mes parents, pas le mien et, que je sache, je n'ai rien signé à la naissance qui m'oblige à perpétuer le même schéma.

Quant à la sempiternelle question du financement des retraites, soyez honnête, vous y avez songé lorsque vous avez fait votre enfant ? J'espère que non... Quelle triste raison de procréer...

Ce ne sont que des arguments pour tenter de culpabiliser les êtres qui ne pensent pas comme vous. Malheureusement pour vous, cela ne marche pas.
Je travaille et je contribue donc, à mon petit niveau, au financement des retraites d'autres personnes. Suis-je obligée de faire plus ? Non.

Mais ne vous inquiétez pas... Notre espèce ne risque pas de s'éteindre de sitôt. Trop d'êtres pensent encore comme vous le faites.

Écrit par : Frédérique | 16/03/2009

L'humanité est menacé par son expansion démographique et pas par les mouvements childfree.
Mettons en place un système de retraite au niveau mondiale et un agrément de procréation comme pour les adoptions. Donnons des primes à la vasectomie, lorsque votre salle de bain est inondée, la premiere action est de couper le robinet, et bien coupons le robinet à misère qu'est la procréation anarchique. Rien ne m'enerve plus que ces gens qui vous mettent leurs lardons sous les yeux comme si tous les était dû par le simple fait qu'ils ont pris la responsabilité de mettre un nouveau malheureux sur terre pour souffrir toute sa vie.
L'école, les autres enfants, le turbin, les gastros, les rages de dents... Tout ça m'a tellement emmerdé ou m'emmerde encore que je souhaite à personne de le subir en venant au monde. Ras le bol de ses "peoples" qui s'étalents sur les pages des magazines, ces crétins de sportifs qui viennent chercher leurs médailles avec les gosses, ces grotesques footeux qui sucent une tétine après un but. Anne GEDDES est à pendre avec un cordon ombilicale. L'art de guillotiner les procréateurs est à inscrire au programme du bac. Stop à l'enfant "ploutodote" stop !!!!!!!!! Achetez des playstations ou des cabriolets !!!!!! Merci de votre attention.

Écrit par : CHUCK | 17/03/2009

J'aimerais vous contacter Bonjour! Je suis une cinéaste québécoise qui travaille sur un documentaire à propos des femmes qui ne veulent pas avoir d'enfants (dont moi!) et j'aimerais vous contacter pour une possible interview. Je n'ai pas trouvé d'adresse courriel pour vous rejoindre donc je vous écris ici. Merci de bien vouloir m'envoyer un courriel à magentabaribeau (at) gmail (point) com

Écrit par : Magenta | 08/04/2009

Super ! Très belle idée que de réunir les 'sans enfants'/non-parents' - je vis à Paris, mais ce pourrait être l'occasion de visiter Bruxelles! Je crois que j'apprécierais ma médaille dans le conformisme ambiant! Non que ma "non-maternité" ait été un choix radical à l'origine, mais le poids de la norme finit par me coller quelques bourdonnements d'oreilles! Laissez nous vivre!! J'ai même connu quelqu'un qui m'assenait des "Tu DOIS faire un enfant!"
Bravo, donc! Cela dit, quoique connaissant l'humanité, je suis carrément affligée de constater le manque total de recul de certaines personnes qui viennent commenter ici... Comment font-elles pour ne pas discerner l'humour dans vos propos, franchement? Si ce gène leur fait défaut, la triste conclusion, c'est qu'elles n'ont pas pu le transmettre à leurs gosses - pauvre avenir! Pour ma part, j'ai préféré éviter la duplication!! ;)

Écrit par : Cécile | 09/04/2009

le gaspillage et les naissance? Par exemple, qu’en 2007, la répartition de la population mondiale par continent est la suivante :
• Asie : 4,03 milliards (60,5 %)
• Afrique : 965 millions (14,0 %)
• Europe : 731 millions (11,3 %)
• Amérique latine et Caraïbes : 572 millions (8,6 %)
• Amérique du Nord : 339 millions (5,1 %)
• Océanie : 34 millions (0,5 %)
Toutes l’Afrique aussi grande a presque une population proche de celle des Européens ! N’est pas si on veut étudier l’origine de ces milliards d’habitants, ils faut voir en Asies oui en Asie plus de 60% de la planète.
Les plus grands pollueurs de la planète c’est les pays industrialisés, et aussi les plus grands gaspilleurs en eau et alimentations

EAU 1999
l faut également compter avec l'amélioration du niveau de vie. La consommation d'eau domestique par habitant et par jour est en constante augmentation. Dans beaucoup de villes du Tiers monde elle était de 80 à 100 litres, elle passe souvent à 150 tandis que dans les pays développés elle atteint au moins de 400 à 500 litres en France et bien davantage aux États Unis.
A cette demande s'ajoutent certaines utilisations industrielles et l'énorme consommation touristique (900 ou 1 000 litres/ jour par lit occupé).
Les utilisations de l'eau sont variées, et plus ou moins gourmandes en eau potable. Les consommations individuelles par personne et par jour par exemple en France sont les suivantes :
• boisson : 2 litres
• cuisine : 5 litres
• douche : 60 litres
• bain : 120 litres
• chasse d'eau : 10 litres à chaque utilisation
• vaisselle à la main : 40 litres
• lave-vaisselle : 50 litres
• lave-linge : 60 litres
• lavage de la voiture : 200 litres
Les Etats-Unis détiennent le record du gaspillage d'eau, avec une consommation quotidienne d'eau par habitant de 600 litres, hors consommation collective. En Afrique sub-saharienne, les habitants consomment uniquement 10 litres d'eau par jour. (Source CNRS)
Aliments :
Rien qu’en Allemagne, on estime à deux millions de tonnes la quantité de denrées alimentaires jetées chaque année aux ordures alors qu’elles sont souvent encore comestibles et seraient consommées ailleurs.
Les plus grands gaspilleurs sont les Britanniques. Selon une étude du Waste & Resources Action Programme (WRAP) britannique, près de 20% des denrées alimentaires achetées dans le pays finissent à la poubelle alors qu’elles sont encore comestibles.
Arrêtons de jeter notre nourriture à la poubelle !
Chez nous les vrais Musulmans nos principes sur le gaspillage sont les directives de Notre Seigneur : Sourate Isra 17 verset 26 & 27 – «Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, - car les gaspilleurs sont les frères des diables; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur».

Allah dit aussi dans le Coran sourate Al- A’ raf verset 31 :
« O Enfants d’Adam, lors de chaque Office, prenez votre parure. Et mangez et buvez, mais pas d’excès ! Il n’aime pas les excessifs ».

Et le Prophète (Salla Allahu Aleihi oassalama) a dit :
« Le fils d'Adam ne remplit pas d’excipient plus mauvais que l’estomac ; pour le fils d'Adam quelques bouchées sont suffisantes pour le maintenir debout. Si vous devez le remplir, alors un tiers pour la nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour l'air. » (At-Thirmidi)

Cette parole sage de Omar ibn Al-Khatâb (RA) :
"Evitez la surcharge gastrique, elle est néfaste pour l'organisme, cause des maladies, rend difficile d'effectuer les prières, et je vous conseille de se suffire du nécessaire, c'est plus bénéfique pour l'organisme et ça évite l'excès, et Allah exècre le savant obèse"

Chez nous on dit Faites donc attention à l'excédent alimentaire, il durcit le cœur et ralentit l'organisme.
L’islam est une religion de l’équilibre, du juste milieu et ceci dans tous les domaines (financier, spirituel, physique, morale…)
Alors que les uns jettent des tonnes de denrées alimentaires à la poubelle, les autres meurent de faim.

Notre existence a-t-elle un sens ?
Jean Staune disait : …Et encore moins de l'histoire des sciences, que de l'évolution des mentalités. Pour savoir si un scientifique est matérialiste ou idéaliste, ce n'est pas à la porte de son laboratoire que je l'interrogerais, mais à la porte du cimetière. La vraie question est là : lors de la perte d'un être cher, pense–-t-il qu'il va le retrouver ou pas ? Par ailleurs, vous confondez la connaissance du réel avec le réel lui-même. Vous écrivez que ce que l'on nomme « matière » se résume à un jeu d'équations. Mais essayez donc de remplir le réservoir de votre voiture avec des équations, elle n'avancera pas ! Que la connaissance de la matière soit abstraite, comme toute science, cela ne veut pas dire que la matière soit une abstraction ! Que la connaissance du Soleil prenne la forme d'équations, cela ne signifie nullement que ce sont des équations qui font pousser les arbres ou donnent des coups de soleil !
Si cela est vrai, et si, en plus, notre monde n'est pas « autosuffisant », ne peut exister par lui-même, et qu'il faut, pour l'expliquer, un autre niveau de réalité auquel l'esprit humain serait relié, cela déstabilise fortement le matérialisme sous sa forme classique. Naturellement, je ne présume aucunement de la nature de cet autre niveau de réalité. Je ne dis pas qu'il est habité par un Dieu bon, accessible à nos prières et soucieux de notre bonheur. Mais ce concept n'est plus a priori absurde.

L’homme, tel que le conçoit l’existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi, il n'y a pas de nature humaine, puisqu'il n'y a pas de Dieu pour la concevoir. L’homme est seulement, non seulement tel qu'il se conçoit, mais tel qu'il se veut, et comme il se conçoit après l'existence, comme il se veut après cet élan vers l'existence ; l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait.
Jean-Paul Sartre, L'existentialisme est un humanisme

Le penseur Alexis de Tocqueville (1805-1859) écrit dans La démocratie en Amérique : «Mahomet a fait descendre du ciel, et a placé dans le Coran, non seulement des doctrines religieuses, mais des maximes politiques, des lois civiles et criminelles, des théories scientifiques. L'Évangile ne parle, au contraire, que des rapports généraux des hommes avec Dieu et entre eux. Hors de là, il n'enseigne rien et n'oblige à rien croire. Cela seul, entre mille autres raisons, suffit pour montrer que la première de ces deux religions ne saurait dominer longtemps dans des temps de lumières et de démocratie, tandis que la seconde est destinée à régner dans ces siècles comme dans tous les autres».

Écrit par : kerris | 09/04/2009

gros bisous !! Bonjour tonton, bonjour tata !!
ça fait longtemps qu'on s'est vu !!
On vous adore !

Olivia et Elena

Écrit par : Olivia et Elena | 18/04/2009

;-)) Nous aussi !!
Bises à vous 4 :-))

Écrit par : Frédérique | 18/04/2009

Nous venir !!! Je bucheron vivre avec femme Forêt Noire, moi avant beaucoup d'enfants, nous très pauvres, alors nous perdre enfants forêt...
aujourd'hui plus enfant et nous très seuls dans forêt.
Alors nous non parents ?
Nous peut fête non parents ? ?
Nourriture gratuit ? ? ?

Écrit par : Olivia et Elena | 19/04/2009

Chers vous,
Voilà 20 ans que nous essayons mon mari et moi d'avoir des enfants.Tout y est passé du jus de céleri concentré aux embryons congelés (à gober cul sec) : sans le moindre succès.
L'été dernier en revenant de Lourdes, nous nous sommes arrêtés dans un petit resto...et ce fut La rencontre : Mirza.
Aujourd'hui notre amour de bichon maltais vient d'avoir 5 magnifiques chiots en pleine forme.
Dieu merci!!!

Une seule question nous taraude : les chiens sont-ils admis à votre soirée ?
Merci et sans doute à bientôt...

Écrit par : mirza | 19/04/2009

et si les enfants nous étaient donnés pour nous permettre à travers eux d'observer la vie en dépassant la souffrance ..tout comme ils peuvent le faire à travers nous .

Lorsque l'enfant n'est pas là ..la vie n'est nipire ni meilleure..nous prendrons simplement un chemin différent, à travers leur absence , pour l'observer et dépasser la souffrance .
Alors , quel que soit notre choix , nous aurons réussi . Cette fête est un choix d'espoir en ce sens .

Écrit par : Lilou | 20/04/2009

Mr & Mevr. Proficiat voor uw website.

Wij hebben ook geen kinderen en zijn eveneens van mening dat er eigenlijk al teveel mensen op deze wereld rondlopen.
Zie wat wij allemaal al vernietigd hebben: dieren, planten, water, natuur ...
Minder kinderen is beter voor deze wereld. Maar ieder zijn keuze natuurlijk.
Iedereen moet dat voor zichzelf uitmaken.

VRAAG: ik vind op deze website geen nederlandse vertaling. Kunnen jullie dit toevoegen? Er zijn ook sympathiserende vlamingen zonder kinderen.
(Traduction: QUESTION: je ne trouve un traduction néerlandaise. Pouvez vous ajouter ça? Il y sont aussi des flamands sans enfants.

Bedankt.

Zaterdag 16 mei zijn we niet vrij. Spijtig, we waren graag naar het feest gekomen.

Succes en vriendelijke groeten,


Écrit par : Staf en Lieve. | 20/04/2009

Bonjour, Je suis maman de 3 "magnifiques!" grands enfants d'un 1er mariage, et lors de mon 2eme mariage à 40 ans, il m'a été effectivement posé la question souvent d'un quatrième enfant....oui, on peut éprouver l'envie de créer à deux un être unique....mais étant parents tous les deux de nos 1eres unions, nous n'avons pas renouvellé l'expérience par choix..... pour LUI éviter d'avoir des parents de 60 ans et plus à ses 20 ans, pour lui éviter d'être le petit dernier tout seul dans une famille où tous les autres( 5 au total ) auraient entre 12 et 21 ans de plus, et aussi, ma foi.....l'angoisse du monde dans lequel nous vivons maintenant....nous nous inquiètons déjà pas mal pour l'avenir de nos enfants, alors en rajouter un autre pouvait être déraisonnable...
Je préciserais qu'à 20 ans, il peut paraitre évident de faire un bébé avec son conjoint et aussi c'est vrai parce que ça se fait !! Maintenant moi je ne regrette rien, par contre enseignante en maternelle, je côtoie parfois des enfants qui non pas été désirés, ou fantasmés à leur création, mais pour lesquels les parents n'assument plus leur rôle au bout de 3, 4 ans, s'en débarrassant, vive l'école ! ....et par leur attitude tranpisre bien que cet enfant les saoûle maintenant finalement....et ces petits bouts-là, ils arrive qu'ils pleurent dans mes bras.
Et l'école devrait même les éduquer, même les garder le week-end, voir malades : une maman s'étonna un jour que nous n'ayons pas d'infirmerie alors que je l'appellais pour lui signifier la fièvre de sa fille !....si c'est possible....et je pourrais en raconter des tonnes...
Alors oui, je pense que si vous n'éprouvez aucune envie de vous reproduire : ne le faites pas !....merci pour EUX
Bonne fête à tous !

Une maman-maîtresse

Écrit par : NELL | 02/05/2009

Asile, l'abbé, je demande l'asile ! Je voudrais dire qu'en France, la vie des non-parents est également un enfer social quotidien, malgré une détermination sans faille, ou peut-être à cause...
Je voudrais aussi dire que vous les belges, vous avez toujours des idées fabuleuses et souvent les premiers, et en plus vous savez faire la bière, c'est rien de le dire.
En conséquences, j'ai l'honneur et le plaisir d'avoir enfin une raison officielle de vous demander l'asile !
Merci d'avance pour votre réponse positive :)
En tous cas, bravo à cette démarche, magnifiquement exposée de surcroit, c'est toujours bon de se sentir moins seuls !

Écrit par : Airzebeth | 02/05/2009

Hello! enfin on en parle...moi qui pensait que ne pas avoir d'enfants fesait de moi une égoiste...j'ai eu un cancer à l'âge de 18ans qui m'a rendue stérile,j'ai 36 ans maintenant et tout les jours je me dis quelle chance de ne pas en avoir!!! je viens vos voir le 16 BIZ

Écrit par : Kathilly | 11/05/2009

Vivre pour soi et dans le respect des autres Peut importe, ce n'est ni bien ni mal d'avoir ou ne pas avoir d'enfant. Assez de la tyranie du qu'en dira-t-on ? L'essentiel est de bien vivre sa vie dans le respect des autres, ses pairs, son conjoint et ses....enfants !!! Quoique vous décidiez, vous serez toujours critiqués, alors, en conclusion, faites ce que votre coeur vous inspire en toute sincérité et honnêté. Soyez heureux.

Écrit par : Berna | 13/05/2009

Pour paraphraser Romain Gary je suis fière de dire que
"Je fus une bonne mère.....par abstention".Dieu que j'aime ces pauvres petits que je n'ai pas eus, pour lesquels je n'ai pas eu à voir se déformer mon corps de déesse (??!!!!), pour lesquels je n'ai touché aucune allocation familiale, que je n'ai pas eu à traîner jusqu'à l'école et qui ne m'ont jamais empêché de faire mes énormes siestes lovée contre mon amoureux.
Soyons fiers nous autres nullipares!Nous sommes les plus grands écolos que la Terre jamais porta!!Et je citerai aussi PLaton :"La procréation estla création des médiocres." Et toc...
Bravo pour l'initiative de la fête . Nous aurions aimé être des vôtres mais figurez-vous que ce jour-là, je reçois...MA MERE !!!!
Dans l'attente de la prochaine beuverie des non-parents et Vive la Belgique , en effet!

Écrit par : iza | 14/05/2009

Ah, fourt, alors ! :-) Ce(tte) courageux(se) anonyme qui signe Vivelenfant en a manifestement des enfants, mais ne s'en sort pas trop... Alors on râle et on traite d'égoïstes ceux qui ont réfléchi avant.

@ Vivelenfant : Comme disait Desproges à propos des insulteurs anonymes, c'est fou ce qu'il y a comme distraits parmi les gens courageux. :o)

Écrit par : Esrimdam | 14/05/2009

nat, ne le prenez pas comme ça, please. Tous les nouveaux-nés ne sont certes pas appelés à devenir des dictateurs sanguinaires ou des criminels, mais tous les dictateurs sanguinaires ou les criminels ont un jour été des nouveaux-nés. Et je ne vois pas en quoi cette petite sauterie sera plus polluante que n'importe quelle fête entre amis.

Écrit par : Esrimdam | 14/05/2009

Luxman Je vous déposerai mes 3 enfants et une dizaine de leurs amis à votre fête. Ils sont tous non-parents aussi, donc ils y seront admis...
Ridicules...

Écrit par : Luxman | 15/05/2009

tss Au risque de me faire gratifier d'un nouveau qualificatif méprisant, votre intervention est déplacée car les parents ouverts d'esprits et tolérants sont les bienvenus.
Mais déposez-nous vos enfants et leurs amis... Ils n'ont pas encore eu le temps de devenir aussi aigris et intolérants que vous :-)

Écrit par : Frédérique | 15/05/2009

Je trouve que l'idée d'une fête de ce type est bonne.
il est de bonne guerre de respecter et de fêter autant les personnes voulant des enfants que ceux qui n'en veulent pas.
J'en fait partie!
Chacun devrait pouvoir vivre comme il l'entend.
Personnellement je ne compte pas perdre mon temps à élever un enfant. Je préfère m'occuper du bonheur de ma femme et du miens, sans avoir les mains liées d'une quelconque manière.
Ma femme est du même avis et non vivons heureux comme cela...

Donc je dis bravo à cette idée...

Écrit par : Winny | 15/05/2009

"♫♪Non, les braves gens n'aiment pas que...♪♫" :-)

Écrit par : Esrimdam | 15/05/2009

Luxman ou l'art du sophisme crétin... ralala...

A tout bientôt les amis...

Écrit par : bibhop... | 15/05/2009

Pour un jour "NOPROCREATION.DAY" Bonne soirée !
Je regrette beaucoup de ne pas pouvoir venir à Bruxelles ce soir.
En effet je souhaitais proposer un vote pour le choix d'une journée internationale sans procréation.
Je milite pour les 1er juin !
Pouvez vous suggérer cette idée ce soir?
Bravo pour vos initiatives !

Écrit par : Stan (Paris) | 16/05/2009

Merci pour cette soirée entre amoureux Grâce à vous, je vais pouvoir sortir en amoureux avec ma femmes, mes 4 enfants seront bien avec vous :o))
Merci encore pour ce baby sitting gratuit :o))

Écrit par : Jean-Marc | 16/05/2009

Suite de ce que j'ai vu dans le Journal Bonjour,
Et bien oui, j'en suis un. Couple, marié depuis 37 ans et une semaine. Pas d'enfants. Plus rien derrière, plus rien devant. Je ne sais si c'est volontaire ou non. C'est le cas, c'est tout. Mon épouse regrète. Moi, cela dépend des moments. Une carrière sans faille et passionnante. Solitaire. Un copain qui est tout mon contraire. Lui, 4 enfants. On en parle très souvent. Sur internet, beaucoup de contacts. Un pseudo créé tip top pour moi. De l'humour, pour base des contacts. Bonne fête aux autres.

Écrit par : L'Enfoiré | 16/05/2009

Soyons tolérants Bonjour,

Pas mal l'idée de ce site.
Avoir ou ne pas avoir des enfants relève d'un choix personnel que tout le monde devrait respecter. Malheureusement, nous vivons à une époque ou le respect, comme bien d’autres valeurs n’est plus au goût du jour.

Pour ce qui est de l'avenir de notre espèce et de la planète en général, peu importe. Il n’est pas question que plus personne ne fasse d’enfants ; de toute façon ça en sera jamais le cas mais simplement de respecter le choix de certains de ne pas en concevoir sans constamment essayer de les convaincre qu’ils font le mauvais choix.

Prétendre que les personnes ne désirant pas d’enfants sont égoïstes est aussi un non-sens. Quelque part, en avoir est tout aussi égoïste dans la mesure ou l’on ne peut demander à l’enfant à devenir s’il a réellement envie de naître. En tout cas, si on avait pu me poser la question avant ma naissance, je sais quelle aurait été ma réponse et je ne suis certainement pas le seul dans ce cas (suffit de voir les statistiques concernant les suicides).

Mais bon étant là, faut bien faire avec :p

Par contre, difficile à mettre en application. Célibataire, j’aimerais trouver une compagne avec qui partager mes joies et mes peines. Aimer et être aimé en retour…Sauf que voilà, Trouver une trentenaire (j’ai 36 ans) qui n’a pas d’enfants et n’en souhaite pas est quasi impossible. Ce n’est déjà pas aisé de trouver une personne qui nous corresponde alors ajouter cette condition revient à se tirer une balle dans le pied.

Bref, pour ne pas rester seul définitivement, on se retrouve contraint à envisager la possibilité d’avoir un enfant (Je dis bien un car je n’en voudrais pas plus). Je ne compte plus le nombre de discussions avec des femmes de ma tranche d’age ou ce sujet est venu assez rapidement sur la table. Soit elles ont des enfants et n’en veulent plus (ce qui m’arrange bien) Soit elles n’en ont pas et en veulent coûte que coûte…Et forcément, si on se montre réticent…on se fait vite jeter ;-)

Bref, un vrai dilemme.

Cela étant, je vais rassurer les éventuels parents qui passeraient par ici. Si un jour j’ai un enfant, a défaut de pouvoir lui garantir un avenir dans ce triste monde, je veillerais à m’en occuper convenablement et a lui inculquer des valeurs. Je lui apporterais aussi tout l’amour dont il aura besoin pour s’épanouir le plus possible. Mais bon, si j’ai le choix…Je m’abstiendrais !

A tous, restons tolérants !

Écrit par : Marc | 16/05/2009

Très bonne initiative de créer ce blog. Bon courage pour le maintenir. Je n'ai pas voulu non plus me "clowner". Bonne tolérance à tous.

Écrit par : JOHN | 17/05/2009

Vraiment bravo pour cette initiative! Quelques réflexions:
- Pour l'instant je ne souhaite pas avoir d'enfant, mais je suis un homme, et j'ai bien l'impression que nous sommes plus nombreux dans ce cas que les femmes.
- Je pense que quelque part tout être vivant est programmé pour se reproduire, c'est son instinct qui le pousse et moi-même j'ai ressenti parfois ce désir irrationnel de procréer, alors que ma raison me dit le contraire.
- Dans tous les cas, je crois que ce débat ne fait qu'illustrer l'extrême intolérance et individualisme qui règne dans notre société. Dès que l'on s'éloigne un peu de la "norme", l'on est tout de suite pointé du doigt.
- Un autre problème est le manque de réflexion des couples quant au sujet des enfants: beaucoup ne savent pas du tout expliquer pourquoi ils en ont, si ce n'est parce que c'est "normal".
- Quoiqu'il en soit, l'important est de respecter le choix de l'autre. Il me semble que tant d'un point de vue rationnel qu'émotionnel, avoir ou ne pas avoir des enfants comportent dans les deux cas des avantages et des inconvénients. Par définition, choisir c'est renoncer.

Encore bravo aux créateurs de cette fête des non-parents d'avoir lancé ce débat dans l'arène publique sans tabou.

Écrit par : Nico | 17/05/2009

Alors, comment ca s'est passé??? Au veinards qui ont pu y participer :

Je bous d'impatience depuis mars pour avoir des nouvelles de cette fête à laquelle je voulais tant venir ...
Je bous d'impatience encore de constater que ma page perso sur free (no.procreation.day.free.fr)n'est toujours pas activée.

Aussi je vous donne un lien provisoire du premier brouillon (ne diffusez pas ce lien pour l'instant) pour avoir un aperçu de la première page en attendant vos commentaires et vos photos.

Je suppose qu'il y a comme moi un tas de gens dans la francophonie qui a lu une annonce de cette première fête de non-parents en Europe et qui aimeraient avoir nouvelles et photos.
Merci pour eux !

Envoyez moi donc ce que vous pouvez et voyez le résultat dans mon brouillon en cliquant ci dessous.
En prime, si vous cliquez dans mon questionnaire (à condition d'avoir voté) vous devriez revenir sur ce blog ci!

Encore bravo à Frédérique et Théophile !

Écrit par : Stan (Paris) | 18/05/2009

Je ne suis pas une extraterrestre! L'argument qu'on nous oppose le plus souvent, à nous non-parents, c'est notre égoïsme... Je suis chef d'entreprise et je gère un grand complexe d'appartements pour personnes âgées. Alors je suis aux premières loges pour vous donenr un contre-exemple... Voire des dizaines de contre-exemples. Dans mon travail, les gens me demandent souvent si je ne crains pas de "finir seule quand je serai vieille". C'est une évidence, bien sûr! Je ne le crains pas, mais je sais que ce sera...

Alors je vais vous raconter ce que je vois des "enfants" qui évitent à nos vieux d'être moins seuls... Il y en a bien sûr qui sont présents et aimants: ce n'est pas la majorité, j'en ai bien peur!

A côté de cela, j'en ai vu de très nombreux qui "géraient" l'argent de leurs parents. Ah, pour être géré, l'argent était bien géré! Appelons un chat un chat: leur futur héritage était bien géré! Ainsi un fils qui refuse de me rembourser les factures d'ambulances pour sa mère cancéreuse qui va en chimio ambulatoire. Le fils estime que comme elle peut encore marcher, le bus eut été moins cher! Un autre à qui je dois demander pendant deux mois une nouvelle paire de pantoufles pour sa mère qui a uriné dedans et qui me répond sans la moindre gêne "de les faire sècher sur le radiateur"... Ou celle qui me dit tout à trac que "sa mère pisse trop et que si je continue à lui donner autant à boire - nous étions en plein été - elle ne me remboursera plus les langes". Ou la fille qui a demandé au coiffeur de faire à sa mère, autrefois si coquette, une "coupe à la brosse" pour réduire les frais de coiffure. Je rappelle que nous nous adressons pourtant à une clientèle haut-de-gamme dont les revenus mensuels avoisinnent les 3000 euros mensuels/personne...

Ces extrêmes ne sont pas la majorité. Mais entre les deux, il y a les milliers de petites mesquineries, moins extrêmes certes, mais quotidiennes. Il y a chez nous de très nombreuses personnes âgées qui attendent sans fin et sans espoir leur enfants qui ne viennent presque jamais. Et tandis qu'ils attendent une hypothétique visite et continuent d'y croire, ils "loupent" les fêtes et les sorties que nous organisons pour eux...

Donc, oui, je serai un jour vieille et seule (bien qu'avec la vie que je mène, il est plus probable que j'aurai un infarctus avant). Mais je mènerai ma vie comme je l'ai toujours fait jusqu'ici: en décidant pour moi-même, sans obstacles et sans contraintes. Je pense que d'ici là, je me serai construite autrement, en n'attendant pas que les enfants que je n'ai pas remplisse ma vie.

Je la remplis moi-même et j'en suis heureuse. Mais je suis profondément incomprise, voire jugée dans ce choix, et cela, j'en suis beaucoup moins heureuse...

Écrit par : Elisabeth | 19/05/2009

Quelle idée ridicule ! Je voulais vous dire à quel point je trouve ce genre de propos anti-procréation ridicule. Moi non plus, je n'ai pas demandé à vivre et moi aussi, je trouve ce monde plein d'injustices et d'inepties. Mais justement, si nous (ou nos pères) n'avons (n'ont) pas réussi à le changer, peut-être pouvons-nous confier cette difficile tâche à nos enfants ? Ils ne pourront pas faire pire que nous, de toute façon. Et cela ne me déplairaît pas, une fois dans l'au-delà - -s'il existe un au-delà - de savoir que ma descendance a contribué a rendre ce Monde plus juste, plus propre, plus beau, plus... humain. Mais ces considérations mises à part, je vous souhaite de ne jamais changer d'avis (car d'abord seuls les imbéciles ne le font pas) et de ne jamais connaître les joies d'être parents : vous ne le méritez tout simplement pas. Je ne vous dis pas merci et à peine au revoir.

Écrit par : Hourtin | 27/05/2009

Cher Monsieur Hourtin Il est de votre droit de nous trouver ridicules et imbéciles. Généralement, c'est celui qui le dit qui l'est.
Mais nous assumons nos propos et notre mode de vie et je suis au regret de vous informer que nous sommes des êtres joyeux.

Cela ne vous dérange pas de penser que les conditions de vie de votre descendance, comme vous l'appelez, seront certainement moins bonnes que les vôtres ? Quand certaines ressources viendront à manquer, il est certain que vous ne serez plus là pour répondre de vos comportements égoïstes auprès de ceux et de celles que vous avez engendrés. Alors restez dans votre vision béate de l'avenir et surtout, préservez la paix mentale qu'elle vous procure...

Vous parlez de changer le monde afin qu'il soit meilleur. C'est ici et maintenant que cela commence et il est trop facile d'en déléguer la responsabilité à vos enfants. Je trouve cela purement monstrueux.

Puisque vous nous jugez, je n'ai pas à prendre de gants et je terminerai en vous disant que ce n'est certainement pas votre blog culinaire qui fait l'apologie de la gastronomie et de tout le fric que vous dépensez pour emplir votre ventre (je reste polie) qui contribuera à améliorer les conditions de vie d'un tas d'enfants non-désirés et qui crèvent de faim.
Avant de nous critiquer, de grâce, regardez dans votre assiette !

Écrit par : Frédérique | 27/05/2009

Quand même... ... je me dois de vous remercier d'être passé faire un tour sur mon blog. Remerciements un peu ironiques, je l'admets. Vous fustigez le fait que je me "remplisse le ventre" comme vous dites... mais vous ne savez rien de la façon dont j'apréhende ce métier. Car oui, c'est mon boulot et ma passion. Vous ne savez rien de ma vie de consommateur responsable et de mes principes que j'essaie d'inculquer à ma fille, à mes proches ou à mes lecteurs. Vous ne savez pas à quel point je vomis la consommation à outrance, les grands groupes alimentaires et le gaspillage. Et je ne vous parle même pas de mes actions de citoyen responsable en matière de recyclage, d'économie d'énergie, d'eau ou de refus de pollution par les engrais, par exemple. Tout cela pour apporter ma petite pierre à l'édifice dans la vie de mes semblables et en particulier de ma fille. Que j'espère élever dans le respect de l'autre et dans le respect profond de la Terre qui la nourrit. Je ne suis pas - et de loin - un "taliban" de l'écologie, je commets des erreurs par facilité ou par complaisance... mais j'aspire a créer pour moi et mes semblables un monde plus humain, plus beau, plus respirable. Mais sans doute n'arriverai-je pas au bout de ce "travail" et j'espère de tout coeur que ma descendance pourra poursuivre dans ce sens. Voilà pour quelles raisons je pense que la vie vaut la peine d'être vécue... et offerte en retour ! J'ai peut-être usé de propos un peu durs dans mon précédent message, mais ma réaction était "à chaud", en pensant justement au bonheur procuré par le fait d'être père. Je vous présente bien volontiers mes excuses mais ne saurais trop vous conseiller de ne pas trop répandre vos convictions car je pense intimement que ce Monde qu'il faut sauver de cette commercialisation à outrance et de ses dérive ne pourra se faire sur une seule génération, la nôtre. Pensez à cette chanson de Souchon qui dit que "La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie". Et, éventuellement, lisez ou relisez "Ravage", de René Barjavel. Cela vous aidera peut-être à nuancer votre pensée. Je vous présente, une fois encore, mes excuses les plus plates pour mes propos à la limite de la correction et vous invite à commenter ce deuxième message plus complet.
Belle journée à vous,

Écrit par : Hourtin | 28/05/2009

... En effet, je ne connais rien de votre vie, tout comme vous ne connaissez rien de la nôtre et je ne me serais pas autorisée à vous écrire ce que j'ai écrit si votre premier message relayait ce que vous dites dans le deuxième. Tout est toujours question de nuance :-))

En tant que femme, je me vois mal donner la vie à un enfant alors que je n'en ressens absolument pas le désir. Mais je vous rassure, je ne hurle pas sur mes amis qui ont des enfants et je me réjouis de leur bonheur :-)

Il ne faut pas oublier que cette fête s'adresse également à des personnes qui pour des raisons biologiques ne peuvent pas avoir d'enfant et qui se sentent exclues de toutes les fêtes.

Les raisons qui font que de plus en plus d'êtres n'ont pas d'enfants sont multiples et nous voulions ouvrir un débat sur la question.

Merci pour votre réponse et bonne journée :-))

Écrit par : Frédérique | 28/05/2009

Faites l'amour, pas de victimes ! Chère maman Frédérique,
Cher papa Théophile,
Chers tontons Roland et Yves,
Chères cousines Annabelle et Magenta,
Chers cousins Iza et son délicieux époux,

Toute une famille est née pour moi après cette fête des non-parents !
Depuis de nombreuses années me trottait l'idée que procréer est criminel ; cela me paraît à la fois incontestable (la procréation aboutit à une mort préméditée) et insupportable, ma progéniture multiple de faible mâle face aux femelles tricheuses est absolument incontrôlable dés la deuxième génération!
Ma vie civile d'aïeul aspirant au respect m'interdisait de m'exprimer jusqu'au n° 27 de "Philosophie Magasine" où Roland Jaccard disait tout haut ce que je pense tout bas en annonçant une fête des non-parents, ce qui m'a offert une nouvelle existence!
Internet permet de faire vivre le virtuel : la conception de la fête de Frédérique et Théophile a donné naissance à mon pseudonyme Stan Quin (de consonance wallonne) et à la création d'un site que j'espère voir copié, traduit ou repris avec l'idée d'une journée internationale d'amour sans procréation.
Bien qu'ayant été un peu déçu de n'avoir aucune photo malgré mes appels (voir plus bas), j'ai apprécié la réponse de Frédérique qui, effectivement, ne pouvait à la fois être au four et au moulin ! Cette fête a été bien réelle, même sans images, et j'espère que désormais, au moins une fois par an, grâce à ceux qui s'expriment au grand jour, elle se déroule dans le monde entier ... avec des photos!

P.S. J'espère aussi que Monsieur Hourtin et ses amis festoieront lors de ces commémorations annuelles où ceux qui peuvent avoir des enfants n'en conçoivent pas ce jour là, simplement pour penser à ceux qui en sont privés, volontairement ou non, tout le reste de l'année.
D'ailleurs, je trouve, chère maman Frédérique, que tu es sévère ci dessous. Pour ma part, j'ai aimé la mer derrière le portrait de M. Hourtin et son blog a plein de photos, lui!
Et toc, je dirai même plus, et toque !

Écrit par : Stan QUIN | 01/06/2009

;-)) Je suis humaine, donc imparfaite ;-))

Écrit par : Frédérique | 01/06/2009

Quelle mouche les pique ? Une grosse frange des procréateurs compulsifs n’ont pas, de toute évidence, le coït sans protection serein. Leurs divagations hormonales ne les rendent pas aimables.
Pas trop convaincus, les malheureux. Sinon, ils ne couineraient pas si fort, insultes, hypocrisie, aveuglement, et tutti quanti quand on questionne l’opportunité de donner/imposer la vie.
Que font-ils au quotidien ces heureux parents comblés ? Ils se plaignent de leur progéniture, lamentations sans fin. Si on le leur fait remarquer, ils biaisent. « Il y a aussi des joies » Eh bien, montrez-le !
Quant au frauduleux « Nous n’avons pas pu mais nos enfants, eux… », éternelle patate chaude qu’on refile, de génération en génération ? Pourquoi les enfants feraient-ils mieux ? A partir de quoi ? En suivant quel exemple ? Celui de leurs courageux, exemplaires parents ?
Il y aurait beaucoup à dire mais je l’écrirai ailleurs.
En attendant, calmez-vous, nobles baiseurs imprudents. Les nullipares sont minoritaires. Vous aurez toujours la raison du nombre.

Écrit par : Brigitte | 03/06/2009

@ Brigitte Dommage que tu ne laisses ni lien de blog ni adresse mail, parce que ton commentaire m'a bien fait rigoler. De même que le néologisme "nullipare", bien trouvé ! :-)

De fait, celui qui est certain d'avoir raison n'a nul besoin de crier ni de s'énerver. Pourquoi tant d'agressivité ? Parce qu'on se mord les doigts d'avoir procréé d'abord et de n'avoir réfléchi qu'ensuite ?

Écrit par : Esrimdam | 04/06/2009

Je n'ai rien inventé J'ai découvert "nullipare" dans le livre de Théophile, l'art de guillotiner les procréateurs. Rendons-lui ce qui lui appartient ;-)

Écrit par : Brigitte | 04/06/2009

Séparée de mon mari , 4 enfants , je vis avec un homme qui n'en a jamais voulu ! Et bien , je dois bien avouer qu'il est bien moins égoïste que moi et s'occupe de mes enfants autant (si pas plus ) que moi ...
Je ne vois pas pourquoi les gens sans enfants seraient plus égoïstes , ils sont aussi sociables . Ne pas vouloir d'enfants ne signifie pas les détester ! Me trompais-je ? ...
... pour ma part , il m'arrive de les envier , surtout les dimanches matin ;-)

Écrit par : sof | 08/06/2009

Tiens ! Qui voilà ! Salut, Sof ! :-) Tu t'étais déjà exprimée en ce sens dans mon blog précédent, sur canalblog.

Ben oui, en effet. Et même si la personne n'aime pas les enfants, raison de plus pour qu'elle n'en ait pas et qu'on ne lui mette pas la pression pour lui faire changer d'avis. :-)

Écrit par : Esrimdam | 11/06/2009

Tiens , au fait , j'adore Calvin & Hobbes ! Quand j'ai découvert ça , j'avais déjà 3 zouaves (relativement calmes) ... je n'était plus à 1 près ...
...mais la dernière (4ans) vaut bien 2 Calvin !
Et là , en ce dimanche matin , après une nuit très courte , musicale et "arrosée" , j'échangerais bien ma place :-(

Écrit par : sof | 14/06/2009

Bonjour, comment s'est passée cette fête alors ?

Écrit par : Chuck | 01/07/2009

sont tous out!!!!!
quelle connerie ce blog!
enfin, ça fait écrire, la preuve tous les coms...

Écrit par : Une péripatétitienne | 04/07/2009

Que vous souhaitiez être respectés, et non jugés, c'est légitime et il est bon de temps en temps que chacun prenne conscience de la souffrance que peuvent infliger certaines réactions. Mais de là à partir dans une pseudo-justification qui à son tour juge et ne respecte pas, il y a des limites qui, franchies, ne sont en définitive que l'expression d'un profond mal-être qui demande à s'exprimer mais qui ne le fait pas de manière adéquate. La forme maladroite ne sert pas le fond qui dès lors se décrédibilise. Cela suscite pitié plus qu'intérêt.

Écrit par : Catherine | 22/07/2009

Ah, s'il y avait plus de gens aussi altruistes que vous pour épargner notre planète et nos oreilles dans les lieux publics... ;)

"Je ne veux pas d'enfant
Pour réussir mes rêves,
Les rêves des parents
Qui s'étiolent et qui crèvent."

Écrit par : La Halfeline | 30/07/2009

:-) Ah ! "Pas d'enfant" de Tachan.

Merci !!!

Écrit par : Frédérique | 03/08/2009

Catherine Si c'est aux réactions de Brigitte que vous faites allusions, elles ne sont à mon humble avis qu'une réponse aux attaques virulentes (en volontiers insultantes) dont nous faisons l'objet (rien qu'ici ! nul besoin de chercher bien loin).

Écrit par : Esrimdam | 13/08/2009

Bravoooooooooo Née en 1947 ,je n'ai eu qu'un fils en 1973.Ca serait à refaire ,malgré qu'il soit génial mais par rapport à ce monde absurde de l'espèce humaine ,si c'était à refaire ,je n'en aurais pas.
BRAVOOOOOOO! chers Non parents.
Nellou

Écrit par : Nellou Koniec | 03/11/2009

Encore bravo ! Je perpétue mon "Bravoooo!" pour cette fête qui continue à avoir du succès.
J'avais noté que le samedi 16 mai le compteur était à 2825, il vient de dépasser 7000 six mois plus tard.
Cette page reste une référence et mérite encore des bravos, mais Frédérique où es tu ?
Je sais que tu ne pouvais pas être à la fois au four et au moulin durant cette fête et que ce n'est pas de ta part ni de Théophile que j'aurais des photos. Esridam non plus, mais puisque des photos ont été prises, ouh ouh où sont-elles?
Stan (Paris)

Écrit par : Stan QUIN | 17/11/2009

Vivement la fête 2010 J'espère vraiment être parmi vous en tant que fière non-maman québécoise qui de surcroît travaille sur un film documentaire afin de faire accepter à la population (du moins, essayer de...) nos choix de vie alternatifs. Bravo pour l'initiation 2009 à laquelle je n'ai pu assister, vivement la fête 2010!

Écrit par : Magenta Baribeau | 05/02/2010

Ouh! ouh! Frédérique, où es-tu? 10 millième visite ce matin 10H, le 10 février 2010...

La 3ème millième visite s'est faite dans le journée du 16 mai 2009, autrement ditle succès de cette fête en appelle une autre, mais Frédérique ne répond plus...

Qui que vous soyez, proche de Frédérique, rassurez moi !

Écrit par : Stan QUIN | 10/02/2010

Quelle bonne idée que cette fête! je ne sais pas si je pourrais assister à la prochaine car je suis en province mais j'essaierai de venir quand même.... en tout cas quelle joie de ne pas être stigmatisée parce qu'on refuse de faire des mouflets.......
je suis nullipare par choix...Quant à ceux qui nous traitent d'égoistes, je me demande si ce n'est pas pour leur propre plaisir égoiste qu'il ont fait des enfants...
J'adore le commentaire de Brigitte..
Bravo pour votre fort sympathique initiative en tout cas...

Écrit par : marie poppins | 24/09/2010

Quelle bonne idée que cette fête! je ne sais pas si je pourrais assister à la prochaine car je suis en province mais j'essaierai de venir quand même.... en tout cas quelle joie de ne pas être stigmatisée parce qu'on refuse de faire des mouflets.......
je suis nullipare par choix...Quant à ceux qui nous traitent d'égoistes, je me demande si ce n'est pas pour leur propre plaisir égoiste qu'il ont fait des enfants...
J'adore le commentaire de Brigitte..
Bravo pour votre fort sympathique initiative en tout cas...

Écrit par : marie poppins | 24/09/2010

excellente idee ! je commencais a penser etre le seul a se faire bassiner a longueur de temps parce que je n'avais toujours pas de gamins
deja que gamin on me regardait de travers parce que je n'aimais pas le foot, je me sens un peu moins anormal !

Écrit par : julien | 08/01/2011

Je suis assez d'accord avec la non-procréation. Bien qu'étant le père de... 5 gamins.
Le destin, les circonstances, les difficultés nous amènent souvent loin de notre point d'origine.
C'est çà un humain. Ce n'est QUE çà.
Mais je nuancerai de la façon suivante:
Je me serais bien abstenu de pondre des mômes, mais certainement pas pour des raisons écologistes. Je me fous éperdument de ce que deviendra la planète terre dans 50 ans. Je suis comme vous tous: misanthrope. Mais je vais au bout de mes convictions, en détestant plus que de raison ces sales petits connards d'écolos bobos frustrés et incultes puissance 1.000.
Ensuite, tant qu'à prôner cette forme de nihilisme qui viserait à éteindre la (sale) race humaine en ne procréant pas, il me semble cohérent et logique de suivre cette doctrine en faisant preuve de courage. C'est-à-dire, en se suicidant.
Si la descendance gêne, l'ascendance peut aussi franchement disparaitre.
Pou le suicide, j'ai déjà essayé avec une arme qui sert à flinguer les rhinocéros, et je suis toujours là... Je vous conseille dès lors de miser sur plusieurs facteurs de sécurité. La pendaison au dessus d'un viaduc, après s'être dument empoisonné me semble un bon moyen. Si on peut se tirer une balle dans le crâne au moment de la chute, avant la tension de la corde, je pense qu'on est bon.
Enfin, les appels à une vie hédoniste sans contrainte ni remords ne me semble pas coller à la prose qui précède, pas plus qu'ils ne sont raccord avec une quelconque forme d'anarchie. C'est simplement du nihilisme (je n'ai rien contre). Mais il faut appeler un chat, un chat.
Merci à tous, et bonne pendaison.

Écrit par : Olivier | 08/05/2011

Soyons responsables, n'ayons pas d' Enfant !

C'est quand la prochaine fête des non-géniteurs ?

Soyons libres !

Écrit par : Freewoman | 17/11/2011

Et voici un autre ouvrage récent à l’usage des non-parents : « Pas d'enfants, ça se défend ! » de Nathalie SIX aux éditions Max Milo (février 2011).

De la part d'un non-procréateur.

Écrit par : V4Vandetta | 16/06/2012

Les commentaires sont fermés.